Programme national de développement local
Accueil » Actualités » Le PNDL tire les enseignements du Fonds de développement local

Le PNDL tire les enseignements du Fonds de développement local

Le Programme national de développement local a mis en œuvre un mécanisme financier de transfert de fonds pour la réalisation d’investissements prioritaires et le renforcement des capacités des acteurs.

Après six années de mise en œuvre des activités, les conventions de financement de la première à la troisième génération sont arrivées à terme. La signature de nouvelles conventions de financement avec les Collectivités locales constitue une occasion de mesurer les efforts entrepris, les difficultés rencontrées et les éléments de réussite.

Ce 23 Août 2012, au Conseil régional de Kaolack, les acteurs locaux impliqués dans la mise en œuvre du Programme national de développement local (Pndl) se retrouveront autour des agences régionales de développement et des Collectivités locales, le temps d’une signature de convention de financement. L’objectif général de cette rencontre est de procéder, de manière symbolique, à des signatures de 244 conventions de financement d’un montant de 4,2 milliards F CFA. Cette signature est le premier jet qui devra permettre aux collectivités locales concernées de renforcer leurs équipements et services sociaux de base, à travers la réalisation de 644 microprojets au profit des populations locales.

Durant la mise en œuvre, il est noté, un financement du développement local qui se précise avec des résultats appréciables. Entre avril 2007 et mars 2011, le programme a conclu 916 conventions de financement avec 370 communautés rurales et 111 communes, pour la réalisation de 4076 microprojets dont les 70% concourent à l’atteinte des OMD dans les secteurs prioritaires de l’hydraulique, de l’éducation et de la santé. Trois générations de conventions ont été signées, pour un montant global de 32,6 milliards. Au total : (i) 86 collectivités locales – dont une commune – ont signé 03 conventions avec le programme pour une moyenne de 95 millions ; (ii) 202 collectivités locales – dont 40 communes – ont bénéficié de 02 conventions pour une moyenne de 65 millions ; (iii) 203 collectivités locales – dont 70 communes – ont mis en œuvre une convention pour une moyenne de 37 millions.

Dans chaque région, la mise en œuvre des conventions de financement a été accompagnée de la mise à disposition d’outils d’évaluation et de suivi environnemental, et d’un dispositif institutionnel, conformément au cadre de gestion environnementale et sociale (CGES). Ainsi, le tri préliminaire des microprojets (screening) a été assuré pour 100% des microprojets de première génération, et 95% pour l’ensemble des microprojets. Globalement, le pourcentage des DAO lancées et ayant intégré des prescriptions environnementales et sociales est de 83 %.

La mobilisation des ressources, a donné l’opportunité aux Collectivités locales de signer des contrats avec le service privé local conformément à la réglementation en vigueur, pour un montant de 26,7 Milliards F CFA, soit un taux d’engagement de 87%. Les CL en rapport avec les services du trésor ont dépensé 22,3 milliards F CFA, soit un taux de décaissement de 83% et un Taux d’exécution budgétaire de 73% toutes générations confondues. De manière générale, au niveau de la mise en œuvre du fonds de développement local, des réalisations significatives ont pu être entreprises durant les six dernières années, avec une dynamique soutenue de renforcement des capacités.

Les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du fonds de développement local ont été de plusieurs ordres durant ces dernières années : (i) les difficultés de mobilisation de la contrepartie dans certaines Collectivités locales, (ii) les temps de réaction relativement longs ;(iii) le déficit de capacités des acteurs locaux concernant les mécanismes de mise en œuvre du fonds de développement local …

Chers professionnels des media, le Pndl vous donne l’opportunité d’informer vos lecteurs et auditeurs de cette activité de haute portée nationale. Ce 23 Août 2012, au Conseil régional de Kaolack, à partir de 09 heures, en présence des acteurs (Etat, Collectivités locales, Secteurs privés et Société civile), d’importants actes portant sur le développement local seront notés.

Pour de plus amples informations, contactez le Secrétariat Exécutif :

  • M. Ndiack DIOP, Responsable des Infrastructures PNDL Tel : 33 869 50 65
  • M. Ousseynou TOURE, Spécialiste de la Communication et de la Formation Tel : 33 889 50 66 / 77 529 99 96

Vidéothèque

  • Videotheque
Contact | Plan du site